Originaire d’Avignon, Emmanuel Arakélian se passionne très jeune pour les claviers anciens et modernes. Formé d’abord au Conservatoire National de Région de Toulon puis au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, il y étudie parallèlement l’orgue, le clavecin, la basse continue et la musique de chambre auprès de personnalités marquantes telles que Pascal Marsault, Olivier Latry, Michel Bouvard, Olivier Baumont et Blandine Rannou.
Soutenu tout au long de ses études par la Fondation de France, le Fonds Tarazzi et la Fondation Meyer, Emmanuel Arakélian remporte en 2015 le second prix d’interprétation au Grand Prix Johann Sebastian Bach de Lausanne, puis, en 2018 le deuxième prix et le prix du public au concours d’orgue Lens/Béthune.

A l’aise aussi bien à l’orgue qu’au clavecin, son éclectisme et son attrait pour les instruments historiques l’amènent à se produire très régulièrement en soliste dans de nombreux festivals renommés, en France mais aussi à l’étranger. Citons la saison musicale de Radio-France, le Festival d’orgue de Roquevaire, le Festival International des Grandes-Orgues de Chartres, la Fondation Royaumont, le Festival de Saintes mais aussi au festival Bach de Lausanne (Suisse), au Mozartfest de Würzburg (Allemagne), au festival de musique ancienne d’Utrecht (Pays-Bas), ainsi qu’en Espagne, en Italie, en République Tchèque et au Canada.
Jouant avec le même intérêt le répertoire de son temps, les compositeurs tels que Vincent Paulet, Valery Aubertin, Edith Canat-Chizy, Thierry Escaich ou encore Bernard Foccroulle figurent fréquemment aux programmes de ses concerts.

Nommé en 2019 organiste titulaire à la prestigieuse tribune de la Basilique du Couvent Royal de Saint-Maximin la Sainte-Baume, il s’engage activement à continuer de faire rayonner le chef-d’œuvre du facteur d’orgue Jean-Esprit Isnard construit entre 1772 et 1774. En partenariat avec la municipalité, il fonde le festival d’été « Harmonies d’orgue » ainsi que la « renaissance de l’académie de Saint Maximin » dont il est le directeur artistique.

Chambriste passionné et continuiste apprécié, il se produit régulièrement au sein de l’ensemble « Les Ambassadeurs-La Grande Ecurie » sous la direction d’Alexis Kossenko, le « Concert d’Astrée » dirigé par Emmanuelle Haïm ou bien plus récemment avec la Maitrise des Bouches du Rhône, pôle d’art vocal fondé par Samuel Coquard.

En novembre 2016, il devient le septième “Young Artist in Residence” de la Cathédrale de la Nouvelle-Orléans (Louisiane), l’amenant durant près de six mois à se produire régulièrement sur quelques-unes des grandes scènes du continent nord-américain. En soliste, à l’orgue ou au clavecin, avec chœur ou bien en collaboration avec le “Louisiana Philharmonic Orchestra” sous la direction du chef Carlos Miguel Prieto.

Particulièrement attaché à la transmission ainsi qu’au rayonnement de la musique dans sa région d’origine, Emmanuel Arakélian est depuis septembre 2019 professeur d’orgue au Conservatoire à Rayonnement Régional « Pierre Barbizet » de Marseille où il succède à André Rossi. Très engagé sur le plan associatif, il co-préside « l’Association des Amis de la Cathédrale de Fréjus » et participe conjointement, depuis plus de dix ans, à la programmation d’une riche saison de concerts autour du Grand-Orgue Quoirin/Loriaut de la Cathédrale Saint-Léonce de Fréjus.